VIGON
“Dieu m’a donné une voix. Avec ça, je me donne du plaisir. Je n’en demande pas plus”

 

Vigon sera dans le Val d'Oise tout le wek-end du 18 et 19 mai 2019 - Spectacle le samedi 18 mai 2019 et croisière musicale le dimanche 19 mai 2019 - Pour voir le détail de ces deux événements, cliquez-ici !

i
 

Vigon à l'émission "La Musicale" sur Canal+

Le 22 décembre 2008, Vigon a interprété ces deux chansons :
"I Can't Stop Loving You" et "Harlem Shuffle"
lors de l'émission d'Emma de Caunes
"La Musicale" sur Canal+

.

Vigon - Bamy - Jay

Showcase album "Les Soul Men" (disque de platine) - 19 mars 2013
Vigon, Erick Bamy (choriste de J. Hallyday - Finaliste La France a un incroyable talent 2010) et Jay (Jay Kani, leader des Poetic Lover - Finaliste Graine de Star 1997).
Le trio reprend les plus grands standards américains façon Soul et R&B.

.

 

vigon

 

 

Autres sélections de vidéos :

    Scopitones et clips :

    Extraits de concerts :

    Documents :

   L'album photos :

 

Biographie :

Biographie reconstituée par G.I.S / www.ma-ville-a-vivre.com.
Source : d'après les informations reccueillies auprès de Robert Izmir (son manager), Jacques Barsamian (journaliste historien spécialisé du Rock), Kaki (son premier guitariste au sein du groupe "Les Toubkals" en 1963)... et bien sur Vigon ainsi que différents témoignages et infos issus du web...

  1. L'enfance et les débuts au Maroc
  2. Les débuts en France (1964 - 1978)
  3. La période Agadir au Maroc - (1978 - 2000)
  4. Le retour en France (2000 - 2011)
  5. Un nouvel envol depuis 2012
  6. Discographie

.

1 - L'enfance et les débuts au Maroc

.

Abdelghafour Mohcine, fils d'un marchand de légumes, né à Rabat le 13 Juillet 1945, n'avait à priori aucune raison de voir un jour son nom figurer parmi les légendes du Rhythm'n'blues avec des surnoms comme "Le Soul man des années 60", ou "Le Petit Ange Noir" (titre de l'une de ses chansons) et pourtant, la carrière exceptionnelle de Monsieur VIGON (qui tient son nom du fait qu'à l'école, on se moquait de lui car il n'arrivait pas à prononcer correctement le mot wagon) est parsemée de circonstances et de rencontres hors du commun ...

L'histoire commence dans le Maroc des années quarante. Abdelghafour Mohcine, connu sous le nom de Vigon, est un petit garçon que la vie a peu gâté. Il quitte l’école primaire pour aider son père, marchand de légumes ambulant à faire face au quotidien. Abdelghafour ne s’en plaint pas. Il prend ce que la vie veut bien lui donner.
À ses heures perdues, il s’amuse comme l’adolescent qu’il est. Les cafés et les boîtes de nuit sont naturellement ses lieux de prédilection. Les plus branchés sont alors "Jour et nuit" et "L’entonnoir". On y écoutait de la bonne musique, des tubes de rock’n’roll et de rhythm’n’blues que le propriétaire des lieux empruntait à ses amis américains.

"C’était la belle époque", se souvient Vigon, nostalgique.

En ce temps-là, les bases US foisonnaient un peu partout dans le pays. Le petit garçon de la médina r'batie découvre, émerveillé, cette musique venue d’ailleurs. Il ne comprend rien à la langue. Il se contente d’apprendre les paroles phonétiquement puisqu'il ne maîtrise pas l'anglais.

En 1962, il participe à un radio crochet organisé au Cinéma Royal à Rabat, et, jusqu'en 1964, il chante au sein de formations comme les "Shakers" et "Les Toubkals".
"J'allais faire danser les troufions tous les samedis et là-bas, on achetait les disques qui arrivaient d'Amérique dans la semaine de leur sortie", se souvient-il. "Twist and shout" des Isley Brothers, on l'a chantée au Maroc avant que les Beatles ne la reprenne".

Vigon et les Shaker'sVigon et les Toubkals

Fasciné par la scène Rock parisienne dont il suit les échos dans l'hebdomadaire "Cinémonde", et plus particulièrement la page avec la rubrique de Roger Frey qui donnait l'actualité du Golf Drouot, Vigon rêvait de se rendre dans ce lieu magique et de rencontrer les artistes et les orchestres qui s'y produisaient.

Vigon fait des économies pour venir en France "on n'avait pas le droit de sortir plus de 200 francs du Maroc", c'était un projet audacieux. À quinze ans, il entreprend de quitter le pays. Une première tentative qui se solde par un échec. Il est refoulé à Tanger. "Pendant plusieurs mois, je me suis heurté à la législation selon laquelle on ne pouvait quitter notre pays sans autorisation parentale". Abdelghafour ne se laisse pas pour autant décourager.

Quelques mois plus tard, il récidive. La deuxième fois sera la bonne. Direction, la France.

haut de page

2 - Les débuts en France (1964 - 1978)

.

1964

Le 7 septembre 1964, VIGON débarque à Orly, et s'installe à Montreuil chez une famille amie de ses parents.

Le 22 novembre, il se rend au Golf Drouot où se produisait Ronnie Bird avec son orchestre les "Stormbeats" (ex Rebelles). Il demande à Henri Leproux (le Maître des lieux) s’il peut chanter. Henri accepte, et lui propose de faire un essai avec l'orchestre qui jouait. Vigon monte sur scène et interprète 3 titres de Little Richard (Long Tall Sally, Good Golly Miss Molly et Tutti Frutti) accompagné par l’orchestre de Ronnie Bird, et conquiert immédiatement le public.

Henri Leproux lui demande de revenir le vendredi suivant pour se présenter au concours hebdomadaire : le célèbre Tremplin. Accompagné par les "Murators" (avec un certain Alain Chamfort au piano), et sans répétition il gagne le tremplin avec l'adhésion totale du public et inscrit son nom au palmarès. Il y rencontre également, grâce à Henri Leproux, un jeune pianiste : Michel Jonasz, à la recherche d’un chanteur pour former son nouveau groupe "les Lemons".

Suite à cette victoire (qui le consacre révélation de l'automne), Vigon est engagé, cachet à l'appui pour animer les fêtes de fin d’année 1964 au Golf Drouot.



1965

Après quelques jours de répétition pour la préparation de leur tour de chant, Vigon et "les Lemons" sont engagés début 1965 à la Rose Rouge, le futur Bus Palladium situé dans Pigalle. Vigon quitte sa famille d’accueil qui ne supporte plus son rythme de vie et va vivre pendant plusieurs mois chez les parents de Michel Jonasz.

Le 29 mai 1965, Vigon et "les Lemons" sont au Golf Drouot. Le magazine "Disco Revue" (du regretté et visionnaire Jean-Claude Berthon) soutient Vigon et Jean-Claude engage Vigon et "les Lemons" en première partie des "Who" pour le club des Rockers au Golf Drouot le 2 juin 1965.

En Juillet 1965, Robert Izmir devient le manager de Vigon et des Lemons. Les premiers galas obtenus sont en Suisse, à Genève, Villars et Crans-sur-Sierre. De retour de leur tournée en Suisse, ces derniers sont dans une forme éblouissante. Vigon & Les Lemons jouent également au Zéro de Conduite en Tunisie.

Le 4 septembre, à La Locomotive où se déroulent maintenant les soirées "100% Rock" organisées par Jean-Claude Berthon, on peut voir pour la réouverture de la salle : Vigon et "Les Lemons", les Rockers, Moustique, et "The Peeteuls" *.
* "The Peeteuls" avec à la batterie Richard Dewitt sont devenus par la suite "Les Jerry-Roll" et enfin, toujours avec Serge Koolenn et de nouveaux musiciens, un nouveau groupe est créé à la fin 1971 : "Il était une fois" avec la chanteuse Joëlle Mogensen.

Après quelques dates en banlieue, dont Meudon le 3 Octobre, Vigon et Les Lemons accompagnent à La Locomotive le 11 octobre la chanteuse Américaine Wanda Jackson.

Le 19 octobre Vigon est à l'Olympia au programme du Musicorama de Bo Diddley, il interprète "Bama Lama Bama Loo" de Little Richard, "I’ll Wake Up Crying" de Chuck Jackson et "Please Please Please" de James Brown. Le spectacle est explosif et électrise la salle "Vigon s'est attiré le plus d'applaudissements" se souvient Henri Leproux. Effectivement Vigon et les Lemons tirent leur épingle du jeu en dépit de Bo Diddley, de Barry McGuirre, des Them, des Dauphins et du Captain Michel Group. Ce même soir, Vigon et "les Lemons" jouent aussi à La Locomotive.

Remarqué par Nicole Barclay, Vigon enregistre son premier 45 tours sur le tout nouveau label "Les Rockers" de Jean-Claude Berthon. Au menu "Bama Lama Bama Loo" qui a marqué le grand retour au rock de Little Richard en 1964 et "Dizzy Miss Lizzy", une composition de Larry Williams enregistrée en 1958 et que les Beatles venaient de reprendre en cette année 1965. Le disque sort au mois de novembre 1965,

Le 13 novembre, Vigon et ses "Lemons" ouvraient à nouveau pour les "Who", cette fois-ci à la Locomotive devant 1800 personnes (un record pour cette salle). On peut remarquer dans le public Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Jane Fonda, Roger Vadim, Françoise Hardy....

En décembre 1965, ils se produisent à Courchevel, puis en Suisse à Lausanne et à Genève.

.

1966

Le 5 février 1966, Vigon se produit à La Mutualité avec les Moody Blues, les Yardbirds, Ronnie Bird et Antoine.

Le 29 mars Vigon est sur scène en première partie des Rolling Stones à l’Olympia.

Au printemps, il anime les nuits du Whisky Sour à Paris, il fait un tabac au Havre, pour sa première apparition en province, suivie de Beauvais, Lens, Fourmies ...

Au mois de juin, Vigon sort son second 45 tours. Il reprend le classique rock de Big Mama Thorton "Hound Dog" popularisé par Elvis mais dans une version plus soul. La face B est une ballade du chanteur R&B Chuck Jackson "I'll Wake Up Crying" que Vigon interprète avec beaucoup d’intensité.

Durant l'été 1966, VIGON et son orchestre traversent la Méditerrannée pour se produire au Zéro de Conduite en Tunisie. Le succès est au rendez-vous, mais ils sont contraints de rentrer plus tôt que prévu, le Président, dans un discours à la télévision ayant interdit les mini-jupes et les cheveux longs. Après avoir été expulsés du jour au lendemain, le retour vers Marseille se fait par bateau.

Le 10 septembre 1966, Vigon est de retour à l’Olympia et chante "Lucille" en première partie d’Otis Redding.
(Johnny et Sylvie viennent le féliciter en coulisses. Les lecteurs de Disco Revue classent Vigon cinquième derrière Ronnie Bird, Eddy Mitchell, Antoine et Johnny).

Le 30 septembre 1966 il est invité par Albert Raisner dans son émission TV "Têtes de Bois et Tendres Années" où se produisent également Bill Haley et les Moody Blues.

En octobre, il anime les nuits du Bilboquet, et, le 13 décembre 1966, à l'Olympia, il assiste malgré lui, depuis les coulisses au spectacle de Little Richard, mais ne peut y participer (son saxophoniste étant tombé malade) malgré que son nom soit scandé.

.

1967

En Janvier 1967, Vigon annonce qu'il ira faire une tournée en Angleterre au printemps. Un projet qui n'a jamais abouti. "Les anglais pouvaient venir en France, mais nous, on avait du mal à travailler dans leur pays"

Tandis qu'il se produit pendant plusieurs semaines au Bus Palladium, Vigon annonce sa nouvelle formation des Lemons (Albert Verrecchi remplace Michel Jonasz au clavier). Johnny Hallyday, venu l'écouter pendant deux semaines engage pour ses prochains galas la section cuivre des Lemons : Peter Mc Gregor et les frères Jacques et Pierre Ploquin.

En janvier/février, pendant presque 1 mois, il est à Madrid en Espagne où il chante l'après-midi dans un dancing et le soir dans un night-club.

Le 23 février 1967, avec les Kinks et les Jolly Nursery Rhymes, Vigon et les Lemons participent au concert des Copains-Menier à l'Alhambra.

Le 25 février, Vigon est enregistré sur la scène du Week-End Club à côté de Bobino, rue de la Gaité. "C'est là qu'on a enregistré pour une somme modique "Un Petit Ange Noir " et "Harlem Shuffle". La bande est restée pendant des semaines dans la boîte à gants de la voiture de Robert Izmir". Celui-ci commente "Au Week-End, j'ai placé Ronnie Bird, les Moody Blues, les Pretty Things ... et évidemment Vigon. Le patron voulait payer moins cher Vigon que pour Ronnie qui, jusque là était le recordman des entrées. J'ai parié avec lui que Vigon attirerait plus de monde que Ronnie Bird. J'ai gagné mon pari. Au Week-end, on a enregistré trois quarts d'heure devant le public".

En Mars, Vigon obtient un énorme succès au Tchoo Tchoo de Robinson Village, au Plessis Robinson.
En Avril, il triomphe au Titan à Rome pendant 2 mois, puis en juin à La Playa de Saint-Raphaël à Fréjus Plage pendant une dizaine de jours.

Vigon passe chez Barclay en 1967 et enregistre cette fois-ci un "super 45 tours" à quatre titres, présenté dans le numéro d'été de Rock & Folk et sorti en juillet 1967. Il comprend une version extra de "Harlem Shuffle" (faisant l'objet d'un scopitone), reprise du tube du duo américain de Bob & Earl en 1963 (repris par Johnny et Edgar Winter en 1976 et par les Rolling Stones en 1986). L'adaptation de "Hold On What You've Got" de Joe Tex, donne "Un Petit Ange Noir", qui devient un succès immédiat et dont les paroles ont été écrites par Albert Verrecchia, frère de la chanteuse Evy, qui a succédé à Michel Jonasz aux claviers dans les Lemons. (Ce dernier, avec son cousin Alain Goldstein ayant fondé le groupe des "Kingset")

Durant l'été 1967, Vigon doit se produire en Grèce, manque de chance, la tournée est annulée à cause du Putsch des Colonels. Vigon ne se laisse pas abattre pour autant. Le patron du Casino de Knokke-le-Zoute entre en contact avec Robert Izmir, et c'est en Belgique que sa carrière a repris le dessus après cette déception grecque. En Belgique "Harlem Shuffle" a très bien marché : conséquence, en 1967 et 1968, on a été programmé à Knotte pour les fêtes de fin d'année, à Pâques, et pendant l'été.

En Août 1967, à Knotte-le-Zoute, Bruxelles et Ostende, les Lemons reformés sont épaulés par six go-go girls et le danseur noir Gérard Wilson. Son orchestre comporte maintenant une nouvelle section cuivre.

Le 30 Septembre, il triomphe à l'Omni-Bus de Colombes (Le Cadran), et le 15 octobre au Trident de Neuilly-Plaisance (anciennement le Club des Copains). Pour le 1er anniversaire du Club, la télévision réalise un reportage sur lui et sur l'ambiance de ce club.

Le 16 Octobre, Vigon et son orchestre retrouvent l'Olympia en première partie de Stevie Wonder. "J'ai aussi participé à des spectacles avec Stevie au Forest National à Bruxelles, au Paradiso à Amsterdam, on s'est produits ensemble à La Haye dans une salle qui avait la forme d'une demi balle de golf, à Rome, au Theatro Olympico. Stevie Wonder était formidable, il mettait les salles en transe. Au cours d'une de ses chansons, tout le monde pleurait. J'étais sidéré".

Le 25 octobre, Vigon est de nouveau à l'Olympia pour le spectacle de Sam & Dave. Il y avait aussi Sam Baker qui interprétait "Sunny" de Bobby Hebb. "J'ai demandé à Sam & Dave ce qu'ils voulaient faire durant leur séjour dans la capitale. Ils m'ont répondu : Aller à Pigalle ! Je les y ai emmenés. On est allés évidemment au Bus Palladium. Jimmy Cliff y était avec son orchestre".

En Novembre, après un triomphe au Maroc et un concert mémorable au Théâtre Mohammed V, Vigon et les Lemons prennent le relais de l'Alan Jack's Group au Titan Club à Rome.

.

1968

Le 6 février 1968, Vigon et ses musiciens se produisent à Rome au Theatro Olympico avec Wilson Pickett, et aussi l'Alan Jack's Group et Jimmy James & The Vagabonds.

Le 5 avril, il est au festival de Courtrai, près de Roubaix, avec Johnny Hallyday et Jimmy James & The Vagabonds.

Le 26 Avril, il est en concert à Vigneux près de Nantes et en tournée.

En mai 1968 Vigon sort son quatrième 45 tours sur le légendaire label "Atlantic" spécialisé dans le R&B et la Soul. Sur la face A on trouve une magnifique reprise du slow composé par Berns Russell et Michael Leander "It’s All Over" qui fut un modeste hit pop pour Ben E. King en septembre 1964. Sur l’autre face on trouve "The Spoiler" une composition de Duck Dunn et Booker T Jones pour le chanteur de Detroit Eddie Purrel dont ce fut l’unique simple chez Stax en 1967 (Volt 145). Un excellent 45 tours de soul qui ne déméritait pas dans le lot de la production américaine de l’époque et qui tournait pas mal sur les platines des discothèques.

En Juin 68, il fait l’ouverture du Byblos à Saint-Tropez

Juillet/Aout 68 En Belgique, il chante à Knokke

Au Maroc, il retourne chanter au Théatre Mohamed V à Rabat et y retrouve en première partie son ami Kaki et les "Profondi", le théatre était plein à craquer. Le lendemain de ce fameux gala il se produit à l’occasion du gala annuel pour la protection des aveugles devant la diva de la chanson arabe "Oum Keltoum" et le Prince Moulay Abdellah à l’hôtel Hilton qui venait d’ouvrir à Rabat.

.

1969

En 1969, Vigon passe sur le nouveau label Egg fondé au sein de la maison Barclay. Le premier disque qui sort sur l’étiquette Egg est un LP "Original Pop Corn" un album psychédélique groove funky dont le chanteur n’est autre que Vigon (non crédité) accompagné par les musiciens du groupe pop Cruciferius.

Le mois de juillet 1969 est publié chez Egg un single produit par Franz Auffray. La face A démarre avec le slow "The End" qui est la reprise d’un vieux hit de 1958 pour le pianiste Earl Grant et qui avait été composé par John Krondes des Jordanaires. L’interprétation de Vigon qui bénéficie de l’accompagnement de Jean-Claude Petit est à nouveau superbe. Pour la face B Vigon puise à nouveau dans le répertoire des créateurs de "Harlem Shuffle" Bob & Earl avec le jerk "Baby Your Time Is My Time".

Egg publiera un autre single de Vigon en 1969 sous le nom de Great Soup (Egg 6411003) avec une version live de "Harlem Shuffle" et "Keep on Dancing" adaptation d’un hit d’Alvin Cash de 1968.

Sélection de vidéos de Vigon cette année là :

Vigon et les Lemons 3 décembre 1969 " - Harlem Shuffle"

Vigon et les Lemons 3 décembre 1969 - "The Spoiler"

 

Quelques dates :

- en février : Vigon se produit deux semaines au Zoom de l'Alpe d'Huez.
- le 7 mars : Vigon se produit au Golf-Drouot
- le 28 mars : Vigon "jam" avec Moustique à la Locomotive
- en mai : Vigon passe tout le mois au Big Ben, le célèbre club de Cassis
- le 7 juillet 1969, Vigon est en première partie de Chuck Berry à l’Olympia, il interprète "The Spoiler", "Harlem Shuffle" et ses reprises de Little Richard.

.

1970

En mars 1970, sort le disque : Popcorn / Frozen steack

En mars 1970 : Vigon chante au Why Not près de l'église Saint-Germain-des-Prés

Le 21 mars : Vigon est au Golf Drouot avec Johnny Hallyday et Moustique. Ils chantent "Whole lotta shakin goin'on ", une chanson écrite par Dave Curly Williams et Sunny David (pseudonyme de Roy Hall) au début des années 1950, et dont la reprise la plus célèbre restera celle de Jerry Lee Lewis.

En septembre 1970 sort le disque : Annabel Lee

Puis Vigon part pour plusieurs mois aux Antilles, principalement en Guadeloupe, mais aussi en Martinique et en Guyane.

.

1971

Après une 1ère rencontre avec le footballeur Pelé en Guadeloupe, Vigon le rencontre de nouveau au Brésil en 1971, juste après la Coupe du Monde de Mexico en 70.

Vigon rentre de son périple aux Antilles et en Guyane (où à Cayenne, son agent local s’était enfuit avec la caisse, créant des relations tendues avec ses musiciens).

Au printemps, en Espagne, il est au club Jota Jota à Madrid

Au mois de juillet 1971, il sort un disque : Only a fool / I can’t stop loving you

Et, en septembre sort toujours en 45 tours : Al Houb El Kebir (adaptation en arabe de Only a fool) / Good Golly Miss Molly

En décembre de la même année arrive le disque : Dreams / Take me

En décembre 1971 : Vigon donne des concerts dans son pays natal, le Maroc, à Casablanca, Rabat, Kénitra.

 

1972

En janvier 1972 : Vigon se produit à la Mutualité et salle Wagram.

En mars 1972 : Vigon chante à Alger avec Eddy Mitchell pour les cérémonies des dix ans de l'Indépendance Algérienne.

En Juin 1972, sort le disque : Pollution chez Barclay

En juin 1972 : VIGON est recruté par Jonnhy Hallyday pour la tournée du Johnny Circus
" Johnny Hallyday m'a proposé de faire sa première partie tout en devenant son choriste aux côtés de Nanette Workman. C'était à l'époque de la tournée "Johnny Circus". Il était prévu de faire de nombreux concerts mais le nombre de galas a été considérablement réduit car, par malchance, nous avons eu beaucoup de problèmes"

La même année, un disque 33 tours est édité chez Barclay "VIGON Greatest Hits"

On retrouve également VIGON à Marrakech avec Claude François (voir album photo)

.

1973

Vigon se produit sur le paquebot LE FRANCE (liaison Le Havre / New-York).

Notons la présence sur le paquebot du groupe Les Comodores, avec Lionel Richie au chant, au saxophone et au piano.

 

 

 

1976 - 1977

Sortie du disque : Nobody Home / Unchained melody en 1976

.

haut de page

3 - La période Agadir au Maroc

.

1978 - 2000

Vigon rentre au Maroc en 1978. Sur son agenda, un contrat de deux semaines au Tan Tan Club avec l’hôtel "Les Almohades", à Agadir.

Il ne quittera le Maroc que presque 23 ans plus tard.

À la fin de son contrat avec l’hôtel, il signe avec un restaurant de la capitale soussie, "Les jardins d’eaux". Il fera la connaissance du propriétaire des lieux par l’intermédiaire d’une collègue danseuse. "On ne pouvait qu’être en admiration devant lui en tant que chanteur, mais aussi en tant qu’être humain", témoigne Mohamed T’hami, propriétaire des Jardins d’eaux.

Aux yeux de tous ceux qui l’ont approché, Vigon est un homme d’une bonté et d’une honnêteté sans égales. Cette droiture l’aurait d’ailleurs desservi dans sa carrière. "Vigon n’a jamais aimé l’argent. Il n’avait pas d’ambition de fortune ou de célébrité", poursuit son ancien employeur. Celui-là même qui raconte comment Vigon a gentiment refusé son offre lorsque celui-ci lui a proposé des parts dans le restaurant : "Je ne veux rien savoir. À moi, tu me paies mon travail et tu me laisses tranquille", lui aurait-il rétorqué.

1986 - Agadir : naissance de sa fille Sofia, qui, par la suite, prendra le chemin de son père, et deviendra chanteuse à son tour sous le nom de Sofia Gon's.

.

haut de page

4 - Le Retour en France (2000 - 2011)

.

2000 - 2003

En 2000, suite à des ennuis de santé, Vigon revient en France, où les années 60 "La mode des vieux" ont à nouveau la côte.

Et après plus de vingt trois ans d’absence, ceux qui l’avaient autrefois connu ne l’avaient toujours pas oublié. En France, il a aussi pour fans d'autres artistes originaires du Maroc : les humoristes Gad Elmaleh et Jamel Debbouze, au mariage duquel il a chanté.

Vigon la bête de scène se produit régulièrement à l'American Dream (non loin de l'Olympia), et dans des soirées privées. Il y retrouve ses anciens amis, et d’autres, rencontrés à Agadir. Il joue aussi régulièrement chez ses amis dans le Nord, ainsi qu’en Belgique et en Suisse ou il retourne fréquemment.

.

2004 - 2005

Sa voix et son charisme ont fait vibrer le public en 2004 lors du spectacle mémorable "Les Pionniers du Rock Français" à l’Olympia où il partage la loge de Burt Blanca.

Depuis son retour en France, Vigon chante soit avec ses bandes, soit avec des musiciens d’autres chanteurs à l’occasion de bœufs. Début 2005, son impressario Robert Izmir lui conseille de reformer son propre orchestre pour se produire de nouveau sur scène. Ainsi sont reformés les "New Lemons" avec pour chef d’orchestre Jean-Claude Doletina. Ce dernier, également saxophoniste se charge de recruter parmi les meilleurs, les nouveaux musiciens du groupe et reforme une section cuivre.

Le 2 février 2005, il est au Petit Journal Montparnasse. Jacques Leblanc (Juke Box Magazine) écrit en avril 2005 :
" Son dernier passage au Petit Journal Montparnasse, où il à reçu une standing ovation, a été un triomphe sans précédent, relayé par une critique dithyrambique : Golf Drouot, la Locomotive, Bus Palladium, Week-End Club, la grande saga des boîtes parisiennes des années 60 a revécu au Petit Journal Montparnasse lors du concert exceptionnel de Vigon le 2 février. Programmé comme à l'époque par Robert Izmir, le spectacle rhythm'n blues de Vigon a montré toute la différence entre un bon chanteur et un excellent soul-man, showman. L'orchestre, avec une efficace section de cuivre, déménage un maximum, offrant un excitant tissu sonore sur lequel Vigon peut se défoncer tout à loisir, trépignant comme un étalon. Vigon, toujours aussi torride en rock comme en R'N'B, terrasse un public survolté, que ce soit avec "Good Golly Miss Molly" ou "In The Midnight Hour". Chapeau bas Monsieur VIGON"

Le 16 Juin, toujours fidèle au tempo de ses idoles, il a également participé aux « Roses d’or 2005 » à l’Olympia en compagnie d’Yves Jouffroy, d’Anne Vanderlove, de Michel Orso, d’Herbert Léonard, de Nicole Croisille, de Jeanne Manson et de Gérard Lenorman qui interprètent les chansons qui ont fait leur succès. Enfin, Cliff Richard est l’invité prestige de cette soirée exceptionnelle.

Le 25 septembre et le 11 octobre 2005, il passe de nouveau au Petit Journal Montparnasse.

.

2006

Le 17 janvier 2006, il chante avec Shanna Waterstown, Sylvia Howards et Martha High (ex chanteuse pendant 20 ans de James Brown, et depuis de Maceo Parker) au Petit Journal Montparnasse.

Le 2 septembre, il participe à la soirée Génération Rock'n'roll à l’Olympia. Trois heures d'un show exceptionnel. Plus de 60 musiciens et chanteurs sur scène, qui ont évoqué en “live” la fabuleuse histoire du Rock’n’roll.
Lors de ce spectacle, Vigon s’y produit avec Jackie Hawkins, Jacky Gordon et The Soul Memphis Band.
Un grand moment pour tous les amateurs de soul, blues et de rhythm'n’blues.

En Septembre 2006, il participe avec les groupes Variations et Sixties Memories, au 5ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais (un DVD "VIGON LIVE" de ce concert est enregistré),

Le 3 octobre 2006, on le retrouve de nouveau au Petit Journal Montparnasse.

.

2007

Le 23 janvier 2007 Vigon fête au Petit Journal Montparnasse la sortie de son DVD. A cette occasion, ses amis feront le "bœuf" avec lui : Erick Bamy (les duos Bamy-Vigon ont enflammé à plusieurs reprises le Petit Journal). Chris Gibson (Gibson Brothers, Soul Circus) se joindra à eux, ainsi que de nombreux autres invités parmi lesquels le célèbre blues-man Juju Child.

Il est à l’affiche de la Tournée Génération Rock’n’roll 2007 dans toute la France.

Vigon repart en tournée d’été en Suisse.

En Septembre, il présente et anime le 6ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais.

Le 24 novembre, Vigon et les New Lemons, Nancy Holloway, R.B. Sax sont à l’affiche de la 1ère nuit Rhythm’n’blues & soul au théâtre Mac-Nab de Vierzon.

Le 5 décembre 2007, il est de nouveau au Petit Journal Montparnasse.

.

2008

En février 2008, il chante au Duplex à Paris pour les anciens de Rabat

Le 18 mars 2008 Vigon participe au "3ème Festival "Frenchies but Goodies" au Chalet du Lac de Saint-Mandé à Paris avec Ricky Norton & Guitar Express, Danny Boy, Vic Laurens, Moustique, The Mustangs, Nelson Carrera, Chris Agullo …

En avril 2008, à Casablanca, Vigon est tête d'affiche au Mégarama en compagnie de Gloria Gaynor, d'Elisabeth Kontomanou, de Bernard Alisson et de Betty Lavette lors de la troisième édition de Jazzablanca.

Début septembre, le label Barclay (Universal) a réédité un album de ses chansons, "The end of Vigon", dans les collections de vinyles "Back to black" et de CD vintage "Vinyl Replica".
La critique s'est vite emballée pour ses reprises formidables de morceaux soul/rhythm'n'blues de Bob & Earl, Ray Charles ou Bo Diddley, découvrant, stupéfaite, que la France possédait dans les "sixties" un chanteur capable de rivaliser avec les maîtres noirs-américains du genre. Elle a couvert d'éloges la voix veloutée de Vigon et les arrangements des morceaux, cordes suaves et cuivres brûlants dignes de la Motown ou de Stax mais pourtant "made in France". Cette réédition va sans doute permettre à Vigon d'être enfin connu au delà du cercle des initiés. Tant mieux, il le mérite !

Le 20 septembre, il est de nouveau à l'affiche, en compagnie de sa fille Sofia, du 7ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais.

Les 11 et 12 octobre, VIGON se produit dans le cadre du CIDISC (Convention des disques de collection) Porte de Champerret à Paris.

Le 15 octobre, il est en concert au Petit Journal Montparnasse.

En novembre 2008, il enregistre une émission pour la télévision à Casablanca.

Le 22 décembre 2008, sur Canal +, il est l'invité d'Emma de Caunes et chante "I can’t stop loving you" et "Harlem Shuffle" dans l'émission "La Musicale" spéciale Soul avec Tom Jones, Seal ... Vigon avait tellement mis le feu à l'enregistrement (le 21 novembre) qu'il a enchainé un troisième titre "Can't Turn You Loose" non diffusé dans le programme.

.

2009

Le 24 janvier 2009, il est l'invité dans le cadre du Hors Pistes de Bertrand Burgalat au Lieu Unique à Nantes, lors du Festival des Petits Curieux.

Le 24 mars 2009, Il passe de nouveau au Petit Journal Montparnasse. Moustique, la talentueuse chanteuse Malou Beauvoir, et Chris Gibson (Gibson Brothers, Soul Circus) feront le boeuf et chanteront avec Vigon.

Le 27 mars, il est en concert au Hangar à Ivry-sur-Seine.

En avril, il est en tournée pour 3 semaines en Suisse à Crans-sur-Sierre et à Genève.

Le 14 mai 2009, il se produit sur scène à Herblay (95) avec son orchestre les "New Lemons", composé pour l'occasion de Charly Ménassé (clavier), Jacky Arconte (guitare), Fifi Chayeb (basse), Loïc Pontieux (batterie), avec sa section cuivre : Jean-Claude Doletina (Saxo), Alex Perdigon (trombone), Kako Bessot (trompette), Eric Mula (trompette) et les Choristes : Suzy Randria, Claire Zalyka et Lili Davis.

Durant l'été 2009 Vigon est en tournée et se produit au Lavandou et dans le Sud de la France.

Le 19 Septembre 2009, à l'occasion du 8ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais, il se produit sur scène et interprête quelques chansons avec les Gibson Brothers.

Le 20 octobre 2009, il est à l'affiche de la soirée "Juke Box Magazine" organisée au Petit Journal Montparnasse qui réunit pour l'occasion de nombreuses vedettes des années 60.

Le 22 octobre 2009, on a pu le voir sur la scène du Méridien Porte Maillot interprêter quelques titres avec Chris et les Gibson Brothers


2010

En janvier 2010, il est l'invité de Jacky dans l'émission JJDA diffusée sur IDF1

Le 9 avril 2010, il est en concert à Lyon au 6e Continent

Le 13 avril 2010, VIGON il se produit de nouveau sur la scène du Petit Journal Montparnasse.

Le 23 mai 2010, il est en concert au Pub-Billard Amplitude 95 de Pierrelaye (95), en compagnie de Chris Agullo et de son Vegas Band. On le retrouve le lendemain 24 mai à bord du bateau le Signac où il anime une croisière de La Frette-sur-Seine à Auvers-sur-Oise. Animation "Un week-end de Pentecôte pas comme les autres"

Le 16 septembre 2010, Vigon est l'invité du groupe TITANIC au Petit Journal Montparnasse, (www.titanic-rock.com)

Le 18 septembre, il participe au 9ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais et chante avec le groupe TITANIC
A noter, Boney M (décédé 3 mois plus tard, le 30 décembre 2010) et Claude Barzotti également à l'affiche du festival.

.

2011

De nombreux concerts pour Vigon tout le long de cette année, parcours marqué par un drame familial le 14 août : le décès de sa fille Sofia Gon's, elle avait 25 ans.

Il participe à la tournée du spectacle Otis & James Les Rois de la Soul, un spectacle concert dédié à Otis Redding et James Brown, qui a débuté à l'Olympia en janvier 2011. A ses côtés, de grandes stars de la variété , dont Michel Jonasz, Gilbert Montagné....

Il réunit les "New Lemons" pour un concert au Petit Journal Montparnasse le 27 mai 2011

On le retrouve au 10ème "Concert du Pays de Bière" à Perthes-en-Gâtinais le 17 septembre 2011 où il chante avec Michel Jonasz...

Parallèlement, VIGON se produit dans de nombreuses villes de France et à l'étranger.

.

haut de page

.

5 - Un nouvel envol depuis 2012

.

2012

La tournée "Les Rois de la Soul" continue.

De nombreux concerts programmés en France et à l'étanger et plusieurs passages TV et Radio. A noter :

  • Mars et avril : Participation à l'émission "The Voice" diffusée sur TF1 (sélectionné dans l'équipe de Louis Bertignac)

  • 21 mai : Théâtre Mohammed V de Rabat

  • 20 juillet : Festival de Blues de Cahors

  • 15 septembre : Concert de Perthes-en-Gâtinais avec Erick Bamy et Louis Bertignac

  • 06 octobre : Concert pour la tolérance à Agadir (programmation assurée par France2) - A l'affiche : Vigon, Garou, Khaled, M. Pokora, Colonel Reyel, La compagnie créole, Enrico Macias, John Mamann, Julian Perretta, Jenifer, DJ Mam’s, Jessy Matador, Baptiste Giabiconi, Louisy Joseph, Youssoupha, Nossa, Trÿo, Passi, Laza Morgan et Kenza Farah, Corneille, Kristina Maria et Ahmed Soultan.


2013

De nombreux concerts prévus avec la formation "Vigon et les Rolling Dominos"

.

Les SoulMen " Vigon - Bamy - JayUn début d'année marquant avec un album en association avec Eric Bamy et Jay.

Composé de Vigon, Erick Bamy (choriste de Johnny Hallyday et finaliste de La France a un incroyable talent 2010) et de Jay (Jay Kani, leader des Poetic Lover - Finaliste Graine de Star 1997), le trio reprend les plus grands standards américains façon Soul et R&B.

L'album Les Soul Men (disque de platine) disponible depuis le 25 mars 2013 donne lieu à de nombreux passages radio et TV et à la programmation de nombreux concerts.

Pour visiter le site des Soul Men "Vigon - Bamy - Jay" et prendre connaissance des dates des concerts,
cliquez sur ce lien => => http://vigonbamyjay.fr/

.

Vigon décoré

Le 21 août, VIGON est décoré par Sa Majesté Mohamed VI

La distinction, ou décoration, du Ouissam El Alaouite est toujours décernée aujourd'hui aux ministres, aux diplomates, ainsi qu'aux personnalités étrangères ayant rendu des services éminents au Royaume. Les récipiendaires sont nommés ou promus par dahir (décret) du Roi du Maroc, qui est le Grand Maître de l'ordre.

Une récompense bien méritée.

.

.

Le 14 septembre il est à l'affiche avec les Soul Men au Festival de Perthes-en-Gâtinais, auquel il participe depuis le début de sa création.

Le 17 octobre, il chante à Herblay pour une soirée-spectacle en présence de Joe Carducci & Heavy Blues Band (Tribute Joe Cocker), Peter Conrad, Chris Agullo, Moustique, Iris de Turckheim, Long Chris, Jean Veidly et Vic Laurens.

Le 18 octobre et le 19 octobre, il est au Jazz Club Méridien Etoile (Paris) avec les Rolling Dominos.

.

2014

De nombreux concerts prévus avec la formation "Vigon et les Rolling Dominos"
De nombreuses TV et salles avec les Soulmen (Vigon - Bamy -Jay)
Tournage de clips aux USA

Une fin d'année bouleversante pour les Soulmen suite à la disparition d'Erick Bamy le 27 novembre 2014

.

2015 à aujourd'hui

De nombreux concerts prévus avec la formation "Vigon et les Rolling Dominos"

En 2015, les Soulmen continuent en 2015 avec le duo Vigon-Jay :

  • showcase au New Morning le 23 mars pour la présentation du nouveau CD : Love me tender
  • de nombreuses TV pour la promotion du CD
  • de nouvelles dates de spectacles en prévision

Depuis 2009, Vigon assure régulièrement le spectacle et la croisière organisés à Herblay pour le week-end de Pentecôte.

Depuis 2016, VIGON parcours la France et l'Europe dans les plus grandes salles en participant à de nombreux festivals, croisières, concerts privés...

En avril 2019, son retour au Jazz Club Montparnasse (anciennement Petit Journal Montparnasse) avec les Rolling Dominos a reconcilié ce nouveau lieu avec le rhythm'n'blues.


.

haut de page

5 - Discographie

1965 - Bama Lama Bama Loo / Dizzy Miss Lizzy (SI 001 - Les Rockers 45 tours) (sp)
1966 - Hound Dog / I'll Wake Up Crying (600 001 - Les Rockers 45 tours) (sp)
1967 - Un Petit Ange Noir - Don't You Mess With Cupid / Harlem Shuffle - I'll Never Turn My Back On You (71.181 - Barclay super 45 tours) (ep)
1967 - Harlem Shuffle / Un Petit Ange Noir (60837 - Barclay 45 tours) (sp)
1968 - It's All Over / The Spoiler (650 100 - Atlantic 45 tours) (sp)
1969 - The End / Baby Your Time Is My Time (641 002 - Egg 45 tours) (sp)
1969 - Harlem Shuffle (live) / Keep On Dancing - (641 003 - Egg 45 tours) (sp)
1970 - Popcorn / frozen steack
1970 - Annabel Lee
1971 - Only a fool / I can’t stop loving you
1971 - Al Houb El Kebir (adaptation en arabe de Only a fool) / Good Golly Miss Molly
1971 - Dreams/ Take me
1972 – Pollution (Barclay)
1972 - Vigon "Greatest Hits" (Barclay 920412 - 33 tours)
1976 - Nobody Home / Unchained melody
2008 - The End of Vigon - Le label Barclay (Universal) a réédité un album de ses chansons dans les collections de vinyles "Back to black" et de CD vintage "Vinyl Replica".
2008 - Disque de Vigon édité par Jukebox Magazine
2009 - The End of Vigon - Part 2 - Réédition d'un nouveau CD par le label Barclay (Universal) Edition originale "vintage Vinyl Replica".
2013 - The Soulmen - Vigon Bamy Jay
2015 - The Soulmen - Love me tender (l'album hommage à Elvis)

Il existe aussi un DVD de son concert Live à Perthes-en-Gâtinais en septembre 2006,
ainsi qu'un autre DVD, avec le film réalisé sur VIGON par Samuel Benchimol. Dans ce film, Michel Jonasz, son premier pianiste avec les Lemons, rend hommage à Vigon. Outre les interviews, y figurent plusieurs extraits live, ainsi qu'un bonus (2 des 3 chansons ("I can’t stop loving you" et "Harlem Shuffle") interprétées en Décembre 2008 à Canal + dans "La Musicale" Spéciale Soul (avec Tom Jones, Seal...) d'Emma de Caunes.

Certaines chansons interprêtées par Vigon figurent également sur 2 CD de son ami Jacques Barsamian et sa bande :
Sur le CD "Fich’ le camp, Jacques !" (Vigon chante en duo "I’ll Go Crazy" avec Cathy Hawkins, et chante “I’ll Take Care of You", “Tutti Frutti”, “Bama Lama Bama Loo” et “New Orleans”)
Sur le CD "Ce s’Ra Noël Tous Les Jours" (Vigon et Erick Bamy interprêtent "I Can’t Turn You Loose" enregistré au Petit Journal Montparnasse)

Vigon a également enregistré 2 Scopitones : "Harlem Shuffle” (CA 439) en 1969 et "Baby Your Time Is My Time" en 1970, (CA 436)


Guide Info Service -ma-ville-a-vivre.com - Dernière mise à jour : 30 avril 2019

haut de page